L’accompagnement pré et post natal

Ce sont des rencontres personnelles qui préservent le vécu intime du couple (cet accompagnement ne se fait jamais en groupe).

Cet accompagnement permet le développement des liens affectifs entre le père, la mère et l’enfant qui peuvent ainsi vivre une relation de tendresse dès le giron maternel.

Il prépare également à l’accueil du nouveau-né au moment de la naissance et après celle-ci. La relation affective sécurisante crée, sur le plan corporel un état de libération qui favorise une naissance harmonieuse au cours de laquelle le père joue un rôle essentiel.

  • Quand commencer ? : le plus tôt possible, dès le premier trimestre avant la fin du 6° mois
  • Combien de séances ? : prévoir entre 6 et 9 séances avant la naissance puis 3 à 5 séances après la naissance.

Les premières séances permettent aux parents et au bébé de découvrir et de s’approprier cette communication joyeuse et paisible ; le bébé, dans le giron maternel, contacté avec tendresse, se sent aimé, en sécurité et libre de bouger. Ainsi, très tôt l’enfant acquiert une sécurité de base qui l’invite à l’autonomie, à la communication et à la confiance.

Au fil des séances, l’haptonomie permet également de soulager certaines douleurs ou tensions chez la maman : les gestes de confort, de présence sécurisante seront montrés au papa qui pourra les restituer à sa compagne.

Les séances ont aussi pour objectif de favoriser un vécu harmonieux de la naissance ; ainsi les dernières séances avant l’accouchement sont consacrées à ressentir comment le bébé peut descendre et comment la maman grâce à sa présence affectueuse, aidée par le papa, peut l’accompagner au lieu de « l’expulser ». Tous ces échanges tactiles tendres agissent aussi sur les phénomènes naturels hormonaux en jeu dans chacune des phases de l’accouchement, ayant ainsi une action bénéfique contre la douleur.

Après la naissance

Il est souhaitable de poursuivre avec l’enfant ce qui a été entamé pendant sa gestation : confirmer la sécurité affective pour permettre le détachement et l’ouverture au monde : gestes de portage, contacts affectifs et guidance parentale en fonction du vécu et des questionnements de chaque couple.

Porter, masser bébé

Partie intégrante de la communication parents –bébé, et bien plus que de simples outils techniques, massage et portage sont indispensables pour tisser les liens affectifs d’attachement. Par des gestes tendres, sécurisants, enveloppants et par la manière spécifique de porter les nourrissons lors des soins ou des jeux, les parents apportent un sentiment de sécurité de base à leur enfant. Au fur et à mesure ils développent leur confiance à porter, masser, manipuler leur bébé dans un plaisir partagé  contribuant ainsi à l’épanouissement psycho affectif et moteur de leur enfant.

Dans les grossesses difficiles

L’accompagnement haptonomique permet le développement le plus favorable du potentiel du bébé quelle que soit la pathologie, et devient un processus psychothérapeutique.


« Les contacts affectifs pré et post natals sont d’une grande importance pour les parents et l’enfant, infléchissant pour toujours les relations et la trajectoire de vie de l’enfant » Catherine Dolto.

« Tout petit l’enfant sait déjà ce qui est agréable et ce qui est bon pour lui. Il n’attend qu’un signe de ceux qui lui ont donné la vie pour aller vers eux. Quand les parents, délicatement, tendrement, lui font sentir leurs présence, la vie affective, relationnelle, s’éveille en lui ». Catherine Gueguen.