Le psychologue

img_1484

Pourquoi consulter, quand rencontrer un psychologue ?

Faire appel à un psychologue n’est pas nécessairement un signe de pathologie mentale !
Il n’y a pas de bonne ou mauvaise raison pour consulter, cela peut être pour :
  • Des difficultés personnelles : un malaise diffus, sensation de ne pas faire face, moments de doute et même d’angoisse, tensions internes, déprime …
  • Des difficultés relationnelles : être en conflit, sentiment de rejet, d’exclusion.
  • Avoir envie de vivre plus intensément : mieux se connaître ; pas de malaise particulier mais démarche de croissance, d’enrichissement, « ne pas passer à côté de quelque chose »
  • Réorienter sa vie : besoin de faire des changements dans vie professionnelle ou familiale ; interrogation ; se faire aider dans le choix…
  • Une épreuve de la vie : séparation, perte emploi, maladie, deuil…

-> Dès lors que l’individu ressent le besoin de se faire aider pour traverser une étape de la vie

Pour les enfants : difficultés scolaires, troubles du comportement, anxiété, relations conflictuelles, vécu d’un évènement douloureux ….

Le psychologue n’est pas porteur d’un savoir magique ; il a surtout fonction, rôle de rencontrer la personne pour qu’elle se raconte, pour lui permettre de trouver en elle ses ressources.

L’éthique du psychologue est celle de la rencontre avec son patient dans un cadre confidentiel et non jugeant.

Sa compétence est de et faire reconnaître et respecter la dimension psychique de la personne. Sa principale tâche est d’entendre et d’accueillir les difficultés traversées par l’individu et l’accompagner dans son chemin d’adaptation.

Le psychologue n’est ni un conseiller, ni un éducateur ; c’est un accompagnateur. Le travail d’évolution qu’accomplit le patient lui appartient totalement.

L’usage du titre de psychologue est défini par la loi du 25 juillet 1985. Il ne peut être obtenu qu’après 5 années d’études spécialisées sanctionnées par un diplôme universitaire de 3 ème cycle (DESS ou plus récent : Master II).

MODALITÉS, DÉROULEMENT des SÉANCES

Chaque consultation adulte dure entre 40 et 50 minutes.

Pour les enfants et adolescents, entre 30 et 40 minutes

Le premier entretien permet d’exprimer les raisons de la consultation, de faire connaissance et de clarifier ensemble les objectifs souhaités. L’orientation des séances n’est pas toujours identifiable dès la première consultation, et peut prendre plusieurs directions :

  • Demande d’aide, de soutien, ponctuelle formalisée par quelques entretiens conversations
  • Besoin de suivi et d’accompagnement régulier sur plusieurs séances
  • Psychothérapie qui peut nécessiter un travail plus en profondeur.

Ensuite, les séances s’adaptent en fonction des besoins de la personne ; leur rythme, leur fréquence se mettent en place de façon concertée, selon l’état de souffrance du patient.

Lorsque la demande concerne un enfant ou un jeune adolescent, la première séance est consacrée à la rencontre des parents avec leur enfant ; il est important que le partenariat s’établisse avec les personnes en charge de l’enfant avant de poursuivre éventuellement un accompagnement individuel pour le mineur.

Les consultations de psychologie ou d’haptonomie ne sont pas prises en charge par les caisses d’assurance maladie, mais peuvent faire l’objet de remboursement partiel par certaines mutuelles, sous réserve de factures.

La déclaration d’activité du professionnel psychologue auprès des services de l’état (n°ADELI, n°URSSAF) permet cette facturation.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer